Construction du paysage (suite) : pose des rails



Pose des rails:

Il faut accorder une attention particulière à la pose des rails. Ils sont un élément majeur dont dépend le bon fonctionnement du circuit. Ils occupent une surface non négligeable du module et permettent de donner de la vie à la maquette par la circulation des trains (seul élément qui bouge, le reste étant figé en général), il est possible de faire circuler les voitures, de créer une rivière et un lac, faire tourner des manèges ou une roue à aubes, etc... De telles réalisations seront effectuées sur d'autres modules.

Les rails doivent être placés au millimètre près afin de les enficher sans problèmes lors de la mise bout à bout de plusieurs modules. Les trains pourront ainsi passer d'un module à l'autre sans risque de déraillement ou de bruits dus à des rails mal alignés.

Il faut veiller aussi à l'alignement des rails. Ils doivent être en parfaite ligne droite. Dans le cas contraire, voir des rails mal alignés, dégage une mauvaise finition du travail. L'esthétique en prend un coup également.

Fixation des rails:

Comme je l'ai déjà expliqué dans les grandes lignes dans la deuxième partie, je vais reprendre ici en détail l'élaboration de la voie.

Sur la planche de fond fixée au chassis, on colle sur la longueur du module deux bandes de bois balsa qui prendront place sous les deux voies. Le long de ces deux bandes, de chaque côté, je colle une languette en forme de triangle allongé pour obtenir une pente de 45 degrés. Le tout est peint en brun, couleur de la terre.

J'applique une épaisse couche de colle (2-3 mm), je pose les rails en prenant soin de parfaitement les placer, et je répands une couche de ballast. Avec la main, je répartis le ballast et j'exerce une pression pour qu'il prenne bien la colle en faisant attention de ne pas déplacer le rail. Avant que la colle soit sèche, il faut recontrôler la position des rails, sinon le travail est à recommencer.

Après avoir laissé sécher 24 heures, je retourne la maquette afin de récupérer les pierres qui n'ont pas collé.

Plus tard, lorsque le paysage est achevé, il faut faire les finitions, c'est a dire boucher les endroits ou il manque du ballast au niveau des traverses et du raccord avec l'herbe ou des murs du pont.



Branchement des rails:

Pour le circuit modulaire que je vais faire, j'ai choisi un système très simple : le passage du courant d'un module à l'autre se fera uniquement par les rails et les éclisses, ce qui explique l'importance de leur bon positionnement. Etant donné la grande échelle et la solidité des rails, je peux laisser les éclisses de rails pour le passage du courant. Dans des échelles plus petites, les éclisses sont enlevées et le passage du courant d'un module à l'autre se fait par une prise située à chaque extrémité sous le module. Cette prise est reliée au rail par des fils. Dans ce cas, lors de l'alignement des modules, on branche les prises une à une et le courant passe par ces prises au lieu des éclisses des rails comme dans mon module.




Page précédente
Retour page d'accueil